Comité Départemental Olympique et Sportif des Hauts-de-Seine

Le CDOS 92 célèbre les athlètes alto-séquanais médaillés à Tokyo




Source https://www.hauts-de-seine.fr/
 
Dix athlètes alto-séquanais sont revenus de Tokyo avec une médaille olympique ou paralympique. Ce 27 septembre, une cérémonie était organisée en leur honneur, à l'hôtel du Département, en marge de laquelle ils ont pu rencontrer le public.

La judokate Sarah-Léonie Cysique, double médaillée – d’or en équipe et d’argent en individuel –, enchaîne les dédicacesDepuis son retour de Tokyo, elle n’arrête pas. « Aux Jeux, il n’y avait pas de public. Là on ne se rend compte de la façon dont les gens ont vécu tout cela. J’ai de très bons retours, on leur a fait énormément plaisir, explique la licenciée de l’ACBB, à Boulogne-Billancourt qui a conscience d’être un modèle pour les jeunes. Beaucoup m’ont dit qu’ils voulaient commencer le judo et beaucoup de filles m’ont parlé de leur fierté de voir une femme médaillée. » Agent du Département, Guillaume attend son autographe. Le judo est sa discipline de prédilection. « Cet été on a suivi l’épreuve par équipe de Sarah-Léonie avec mes enfants. On était comme des fous. » C'est décidé, son fils de cinq ans débutera sur les tatamis cette année.

Médaillé d’or en athlétisme adapté sur 400 mètres  – pour les sportifs  atteints d’une déficience intellectuelle, Charles-Antoine Kouakou reçoit, lui aussi, les félicitations du public. Sa performance est historique pour le sport adapté. « Avec son parcours en IME puis en ESAT, il incarne bien le sport adapté. Des millions de jeunes et leurs familles peuvent se sentir concernés par sa réussite », souligne la directrice technique nationale, Marie-Paule Fernez qui l’accompagne.

Exemplarité pour les jeunes

Sur vingt athlètes alto-séquanais engagés à Tokyo, dix sont revenus avec une ou plusieurs médailles olympiques ou paralympiques. Une réjouissante moisson. Au retour de cette épopée, une cérémonie les a tous réunis à l’hôtel-du-Département, à Nanterre. « Ce soir c’est l’exemplarité du haut niveau que nous célébrons, tout autant que les émotions, intenses, que vous nous avez fait vivre. Vous êtes le reflet de ce que nous voulons proposer aux jeunes Alto-Séquanais : un parcours d’excellence qui s’appuie sur des infrastructures sportives de qualité et des équipes talentueuses et dévouées », a souligné le président du Département Georges Siffredi, avant de remettre à chacun d’eux la médaille du DépartementUne distinction qui s’accompagne d’une prime de 7 500 (pour les quatre médaillés d’or), 5 000 (pour les deux médaillés d’argent) ou 2 500 euros (pour les quatre médaillés de bronze). Des primes qui augmenteront encore pour les prochaines olympiades, celles de Paris 2024.

En vue de cette échéance, le dispositif de bourses pour les athlètes de haut niveau sera aussi reconduit de même que les aides au tissu sportif et aux clubs. « On ne peut résumer le soutien du Département à ces bourses, estime Maxime Pauty, du Cercle des Mousquetaires d’Issy-les-Moulineaux, médaillé d’or en fleuret par équipe. Je suis un enfant du "92". Ma progression, je la dois au niveau sportif de mon club qui n’a pu être atteint que grâce au soutien du Département. » Au cœur de l’événement, les Hauts-de-Seine, labellisés Terres de Jeux accueilleront par ailleurs les épreuves de natation et de hockey-sur-gazon ainsi que plusieurs sites d’entrainements.

>> Les photos dans notre Galerie <<


La judokate Sarah-Léonie Cysique, double médaillée et Jean Di Meo, président du CDOS 92.
La judokate Sarah-Léonie Cysique, double médaillée et Jean Di Meo, président du CDOS 92.






    Aucun événement à cette date.